icon-account icon-glass
Frais de port gratuits à partir de 39€

Le recyclage textile et la mode éco responsable contre la Fast-Fashion

Publié par Márcia de Carvalho , le

Fast-Fashion : l’industrie de la mode pousse à la sur-consommation

Avez-vous déjà entendu le terme Fast-Fashion ? Encore récent, il commence à être utilisé par tous ceux voulant dénoncer la violence et l’absurdité du mode de consommation actuel des vêtements.

La Fast-Fashion : quand l’industrie de la mode accélère et pousse à la sur-consommation

Fast fashion contre recyclage textileLa Fast-Fashion, c’est l'enchaînement effréné de collections de vêtements par les grandes enseignes de l’habillement. Ce rythme soutenu de plusieurs dizaines de collections chaque année - jusqu’à 52 par an ! - réagit de manière quasi instantanée avec les tendances du moment et sert surtout à entretenir notre envie d’acheter de nouveaux produits et ce en permanence.

C’est presque chaque semaine que les vêtements changent. C’est pourquoi on a souvent l’impression de voir de nouveaux vêtements dans les rayons à chaque fois que l’on se balade dans un magasin !

Fabrications rapide, tissus de mauvaise qualité, finitions inexistantes, coutures imparfaites...


Ces vêtements battent des records en termes de prix bas et leur qualité en fait souvent les frais. Achetés pour pas cher, ils s’usent extrêmement rapidement et on n’hésite rarement à les jeter pour aller en acheter d'autres. L’habit perd de sa valeur. Combien de fois avons-nous craqué pour petite robe portée juste pour une soirée ou alors acheté un t-shirt “jetable” dont on a oublié l’existence dans l’armoire une fois porté ?

Fast fashion contre mode éthiqueIl est ainsi très facile de se laisser faire et céder à la tentation de remplir toujours plus nos armoires !

Fast fashion contre mode éco-responsableQuant aux chiffres concernant la consommation, ils sont effarants ! C’est au final près de 30 kg de textile qu’achète une femme en moyenne chaque année. Parmi ces achats, 30 % ne seraient jamais portés. Cela revient à un budget de 114€ de vêtements par logement qui dort paisiblement dans nos placards.

La Fast-Fashion a des conséquences à la fois sociales et environnementales

Les conséquences sont multiples :

des travailleurs du tiers-monde obligés de produire indéfiniment moins cher, des montagnes de vêtements qui s’empilent dans les décharges.

En effet pour obtenir des prix aussi attractifs la pression est mise sur les ouvriers du textile. Souvent des femmes, souvent très jeunes, ces personnes qui fabriquent nos vêtements subissent des cadences folles et sont exposés à des produits qui peuvent être dangereux pour leur santé, et ce avec des salaires qui ne suffisent pas à satisfaire leurs besoins vitaux.

Pour produire plus on accentue la pression également sur les cultures de matière première, comme le coton par exemple, où sont déversés des pesticides et des engrais souvent nocifs qui permettent d’augmenter toujours plus le rendement. Ces produits nocifs se retrouvent ensuite sur les mains des ouvriers qui manipulent le coton, le tissu, puis sur notre peau qui porte ces vêtements.

Il faut bien se rendre compte que plus le prix d'un vêtement baissera, plus il y aura eu des dégâts, que ce soit sur les personnes qui produisent ou sur la planète de manière plus globale !

Aujourd’hui, une grande partie de ces vêtements sont soit stockés dans nos placards, soit encore trop souvent jetés à la poubelle et se retrouvent incinérés ou se décomposent lentement dans des décharges.

En France seulement 2,5 kg de textile est recyclé par personne et par an.

Pourtant donner ses vêtements non-utilisés ou usagés peut bénéficier à beaucoup ! A notre planète en évitant les déchets, mais aussi à d’autres comme les plus démunis qui peuvent se procurer des vêtements de seconde main à moindre coût. On peut également recycler les vêtements pour un tout autre usage, par exemple transformer tout ce qui est fait de coton en isolant pour les habitations !

Le contre-mouvement : la Slow-Fashion, entre recyclage textile et mode éco responsable

Pour contrer cette tendance actuelle, des acteurs de la mode s’engagent pour le Slow-Fashion. Prendre à contre-pied la Fast-Fashion, c’est l’objectif de ce nouveau mode de consommation se basant sur l’idée « acheter moins mais acheter mieux ». Acheter des vêtements de meilleure qualité et dans de meilleures conditions pour les fabricants quitte à augmenter notre budget. Car ce sont des vêtements que nous garderons longtemps et qui auront plus de sens et de valeurs à nos yeux.

Chez Chaussettes Orphelines, nous vous proposons des produits dont l’impact environnemental et social est réduit au maximum et qui sauront traverser les épreuves du temps. Nos vêtements et accessoires sont issus du recyclage de chaussettes orphelines ou trouées à qui nous avons redonné une nouvelle vie.

pelote en fil recyclé chaussettes Orphelines Porte monnaie en fil recyclé Gnats en fil recyclé chaussettes Orphelines

Mais attention ! Cela ne veut pas dire que nos produits en sont plus fragiles, bien au contraire ! Ils sont fabriqués à partir du savoir-faire ancien de filateurs et de couturiers français, justement rémunérés, et qui garantissent à nos vêtements et accessoires une qualité supérieure.

Si vous souhaitez savoir comment l'économie circulaire peut nous permettre de rendre la mode plus éthique, vous pouvez télécharger gratuitement un ebook complet sur ce sujet, cliquez sur le bouton ci-dessous pour en apprendre davantage sur les travers de l'industrie de la mode :

mode éthique

 

Les personnes qui ont apprécié cet article ont aussi lu l'article suivant :

La mode éthique et responsable : Le concept de Chaussettes Orphelines

 

Partagez sur les réseaux sociaux :


Publications précédentes Publications récentes


0 commentaires


Laisser un commentaire

Sachez que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés