icon-account icon-glass
Suivez-nous sur :

C'est la journée mondiale de l'environnement le 5 juin !

Publié par Márcia de Carvalho , le

C'est la journée mondiale de l'environnement le 5 juin !

C'est vrai qu'il y a une journée mondiale pour beaucoup de sujets ! Mais celui de l'environnement nous tient à coeur, on ne veut pas le manquer, nous y consacrons beaucoup d'énergie à le préserver tous les jours :) 

Depuis trop longtemps, nous exploitons et détruisons les écosystèmes de notre planète. Toutes les trois secondes, le monde perd suffisamment de forêts pour couvrir un terrain de football et, au cours du siècle dernier, nous avons détruit la moitié de nos zones humides.

 

Pas moins de 50 % de nos récifs coraliens ont déjà disparu et jusqu'à 90 % d'entre eux pourraient disparaître d'ici 2050, même si le réchauffement de la planète se limite à une augmentation de 1,5°C.

 

 

 

Par Mohsen Kayal, Julie Vercelloni, Thierry Lison de Loma, Pauline Bosserelle, Yannick Chancerelle, Sylvie Geoffroy, Céline Stievenart, François Michonneau, Lucie Penin, Serge Planes, Mehdi Adjeroud

 

L'Organisation des Nations Unies, consciente que la protection et l’amélioration de l’environnement est une question d’importance majeure qui affecte le bien-être des populations et le développement économique à travers le monde, a désigné le 5 juin comme Journée mondiale de l’environnement. La célébration de cette journée nous permet de développer les bases nécessaires pour éclairer l'opinion publique et donner aux individus, aux entreprises et aux collectivités le sens de leurs responsabilités en ce qui concerne la protection et l'amélioration de l'environnement.

Elle est célébrée depuis 1974 et soulève les questions essentielles de la protection de l'environnement et ses conséquences sur la qualité de vie des populations et la survie de notre planète. Vous trouverez ci-dessous les thèmes abordés depuis 2000 :

Cette année, c'est le Pakistan qui sera l'hôte mondial de cette journée et le thème de la Journée mondiale de l'environnement sera la restauration des écosystèmes.

La restauration des écosystèmes contribue à la réalisation de l'ensemble des 17 objectifs de développement durable d'ici à 2030, notamment l'élimination de la pauvreté et de la faim.

La restauration des écosystèmes peut prendre de nombreuses formes :

  • Planter des arbres
  • Verdir les villes
  • Réaménager les jardins,
  • Changer les régimes alimentaires
  • ou assainir les fleuves et les côtes.

 

"En moins d’un an, la crise environnementale s’est révélée de façon spectaculaire, et inquiétante. Si les incendies immenses qui ont ravagé des forêts tropicales humides, comme s’il s’agissait de savanes arides, affichaient au grand jour le déséquilibre climatique, la pandémie de COVID-19 jette une lumière crue sur la crise qui touche la biodiversité. Cette pandémie a été en effet l’occasion de constater ce que des scientifiques du monde entier répètent depuis des années : les liens d’interdépendance entre l’humanité et la biodiversité sont si puissants que sa vulnérabilité est notre fragilité. 

—  Audrey Azoulay, Directrice générale à l’occasion de la Journée mondiale de l'environnement 2020

 

Jusqu'à 700 millions de personnes devraient migrer en raison de la dégradation des terres et du changement climatique d'ici à 2050.

 Les écosystèmes soutiennent toute la vie sur Terre. Plus nos écosystèmes sont sains, plus la planète, et ses habitants, sont en bonne santé. La Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes vise à prévenir, arrêter et inverser la dégradation des écosystèmes sur tous les continents et dans tous les océans. Elle peut contribuer à mettre fin à la pauvreté, à lutter contre le changement climatique et à prévenir une extinction massive. Elle ne sera couronnée de succès que si chacun y participe.

Les arbres dans les villes permettent de réduire d'environ 0,5 à 2,0° C les températures maximales de l'air en été, ce qui profite à au moins 68 millions de personnes.

Envie de préserver les ressources naturelles de la planète avec nous ? Confiez-nous vos chaussettes à recycler et achetez nos produits recyclés ! Oui, nous osons le dire clairement, c’est le changement de l’acte d’achat qui impactera l’environnement. Donner ses vêtements usagés mais continuer à n’acheter que des vêtements neufs n’est pas suffisant pour restaurer l'environnement !

 

Nous sommes la génération qui peut faire la paix avec la nature.

Soyons actifs, pas anxieux. Soyons audacieux, pas timides. 

Rejoignez la #GénérationRestauration

 

bouton

Avec Chaussettes Orphelines, participez à une mode plus respectueuse, une mode écologique. Plus nous recyclons, moins nous polluons ! 

Partagez sur les réseaux sociaux :


Publications précédentes Publications récentes


0 commentaires


Laisser un commentaire

Sachez que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés