icon-account icon-glass
livraison gratuite & etiquette retour offerte pour recycler vos anciennes chaussettes dès 45€ de commande
Suivez-nous sur :

Pendant les soldes, faites des choix minimalistes et éthiques

Publié par Márcia de Carvalho , le

Pendant les soldes, faites des choix minimalistes et éthiques

Les promotions vous font de l’oeil, vous êtes matraqués de publicités avec des chiffres toujours plus bas, les soldes de la “fast fashion” sont bien arrivées !

Chez Chaussettes Orphelines, nous ne faisons pas de soldes, nous vous l’avions expliqué dans un article précédent, par contre nous avions envie de discuter de leurs conséquences et vous donner quelques clés pour un shopping éthique.


68% de nos jupes, robes, pull et autres vestes ne sont jamais portés en une année.

 

Quand votre cerveau vous joue des tours …

Pourquoi suis-je tellement attirée par ce vêtement soldé alors que je ne l’aurais pas vraiment envisagé au prix normal ? Les marques jouent sur nos cordes sensibles : les biais cognitifs !

Il s’agit de dysfonctionnements du raisonnement qui peut conduire à une altération du jugement.

Nous sommes tous concernés par les biais cognitifs, il en existe de nombreux différents qui nous impactent plus ou moins. Dans le cas des soldes, plusieurs sont en jeu notamment le fait d’être pressé par le temps pour prendre une décision (“derniers jours pour en profiter”). Un des biais cognitifs à l’oeuvre sur lequel nous allons nous pencher est l’effet d’ancrage.

Il s’agit de l’attribution de la valeur d’une chose selon la valeur de départ qui nous est donnée. Imaginons que ce pantalon soit indiqué à 120€ prix avant soldes, si la marque indique -70%, le pantalon est à 36€. C’est donc une très bonne affaire. Hors, rien ne nous dit que cet article était vraiment à 120€, d’ailleurs quelles informations me permettent de déduire de sa valeur ? Il est peu probable que les marques de fast fashion détaillent la répartition du prix de cet article et la part que recevront le producteur et l’atelier de fabrication.

Dans notre cerveau, nous attribuons à cet article une haute qualité relative à son prix de départ.  Le fait de faire cette “bonne affaire” nous assure alors un shoot de dopamine ponctuel et cette sensation d’euphorie.

Et voilà comment le marketing peut nous amener à surévaluer un produit pour nous faire craquer !

 

Une pratique fréquente de la fast fashion est de produire une collection en 2 exemplaires avec un exemplaire avec des matières premières de bonne qualité (par exemple un 100% coton) et un second identique en apparence destiné à être soldé ou vendu sur le site internet mais de mauvaise qualité (dans l’exemple à 30% coton)

 

L’envers des soldes

Oui mais voilà, si l’impact se limitait à son porte-monnaie, ce serait un problème personnel uniquement. Hors les soldes entraînent beaucoup de nouveaux achats et donc un impact environnemental et sociétal très important.

Pour vous rappeler quelques chiffres, cette infographie explique les impacts de chaque étape du cycle de vie  d’un simple tee-shirt :

 

Moins d’un quart de nos vêtements sont recyclés.

La France recycle seulement 2,5 kilos de textile par an et par personne.

 

Comment agir à mon niveau ?

Nous aimerions vous conseiller une méthode créée par Marie DUBOIN et Herveline Verdeken dans leur livre « J’arrête de surconsommer, 21 jours pour sauver la planète et mon porte-monnaie ». Il s’agit de la méthode BISOU !

Le Principe est de questionner à chaque fois que vous voulez faire un achat avec chaque lettre du mot BISOU.

 

B COMME BESOIN : A quel besoin cet achat répond-il chez moi ?

Ici, on ne se demande pas si l’on a besoin de cet achat mais si cet article est destiné à combler un besoin psychologique chez nous : j’ai besoin de réconfort, avec ce produit je me sentirais plus belle (besoin d’augmenter mon estime de moi), j’ai besoin de montrer ça de moi à telle ou telle personne, j’ai besoin de changement, etc…

Pour ceux et celles qui sont sujettes au shopping émotionnel, cette question est très forte. En fonction de la réponse, vous savez que potentiellement vous n’achetez pas vraiment pour l’article en lui-même.

I COMME IMMÉDIAT : En ai-je besoin immédiatement ?

L’idée c’est de minimiser la pression du temps où il faut acheter maintenant, tout de suite !

Si j’attends une ou deux semaines de voir si j’ai vraiment besoin de cet article, vais-je toujours l’acheter ?

S COMME SEMBLABLE : Est-ce que j’ai quelque chose de semblable qui pourrait faire l’affaire ?

Dans les dressings minimalistes, on fait attention à ne pas avoir 2 pièces similaires (en termes d’usage ou de style). Le net plus ultra c’est quand même d’avoir des pièces polyvalentes, que vous pouvez combiner facilement pour être sûr de les porter souvent.

Avez-vous vu notre sac FARNIENTE ? Niveau polyvalence, vous ne serez pas déçu ! Il est en pré-vente en ce moment ici : 

 

O COMME ORIGINE : Comment cet article a-t-il été fabriqué ?

Ici on se pose la question de l’origine et du cycle de vie du produit. Lorsque vous payez pour un produit, vous donnez votre approbation pour un système économique.

Pour en savoir plus sur l’économie circulaire, téléchargez notre ebook sur le sujet !

 

 

U COMME UTILE : Finalement, l’article choisi me sera-t-il utile ?

Voilà une fois que vous avez déblayé les différentes raisons qui vous pousseraient à acheter un vêtement, vous pouvez aborder la question de l’utilité de manière rationnelle.

Est-ce qu’acheter cet article va impacter positivement mon quotidien ? Est-ce que je vais le porter toutes les semaines ?

 

Nous vous encourageons à faire des choix réfléchis pour vos achats durant cette période, cela n’enlève en rien la joie de se faire plaisir avec une belle création qui vous apportera style ET utilité.

 

Pour nous, le juste prix des vêtements est celui qui rémunère équitablement l’ensemble des maillons de la chaîne de production et de distribution. Ce prix c’est celui que vous trouvez toute l’année dans notre boutique en ligne !

Nos prix peuvent parfois paraître élevés, et ils le sont par rapport à du made in Asia « neuf ». Mais nous recyclons tout en France et la logistique est importante pour cela : il faut consacrer du temps aux collectes de chaussettes usagées, du budget au tri (confié à un atelier d’insertion ESB Espérance dans les Yvelines) puis faire appel à un filateur français qui transforme les chaussettes en nouveau fil, puis à un tricoteur ou un tisseur français, puis enfin à un atelier de confection à Paris.

100% du prix de vente est investi dans l'économie française ! Toutes les personnes qui participent à la réalisation de nos vêtements recyclés sont rémunérées au juste prix.

C'est une question de choix : acheter moins mais acheter mieux, privilégier les emplois locaux et les produits durables.

 

Nous vous retrouvons très bientôt pour vous faire gagner des places pour assister à notre défilé annuel, pour cela abonnez-vous à notre newsletter (en bas de page) et à nos réseaux sociaux : Instagram et Facebook

 

Avec Chaussettes Orphelines, participez à une mode plus respectueuse, une mode écologique. Plus nous recyclons, moins nous polluons !

 

Sources

http://www.scilogs.fr/l-actu-sur-le-divan/soldes-dhiver-trois-pieges-psychologiques-qui-vous-font-mettre-la-main-la-poche/
http://lasaladeatout.fr/la-methode-bisou-pour-faire-ses-achats-en-conscience/
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/pollution/isr-rse/infographie-derriere-les-soldes-le-cout-environnemental-et-social-des-vetements-147459.html

Partagez sur les réseaux sociaux :


Publications précédentes Publications récentes


0 commentaires


Laisser un commentaire

Sachez que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés