icon-account icon-glass
Frais de port gratuits à partir de 45€

Quelles sont les 7 possibilités de recyclage pour vos vêtements usagés ?

Publié par Márcia de Carvalho , le

7 possibilités de recyclage textile

Le recyclage textile s'organise tout autour de la planète, petit à petit des solutions apparaissent pour que cette richesse ne soit pas perdue et pour préserver un peu plus notre environnement, des nouveaux métiers apparaissent, des millions de personnes peuvent profiter de filières de recyclage qui apportent des petits boulots à de nombreuses familles dans les pays en développement.

Vous souhaitez recycler vos vêtements ? 

Avant tout, faites le tri dans vos vieux vêtements et confiez ceux dont vous ne voulez plus au recyclage !

Vous avez un dressing trop plein de vêtements que vous ne portez plus ou vraiment pas très souvent ? Vous avez changé de taille avec le temps ? Vous avez envie d’être plus légère, en phase avec vos bonnes résolutions du début d’année ?

Ne gardez que les vêtements dont la coupe vous va toujours, dont les couleurs vous plaisent autant qu’avant. En fait, ceux que vous portez le plus souvent.

Apportez les vêtements dont vous ne voulez plus aux nombreux points de collectes textiles.

Il y a plusieurs sortes de points d’apports :

- les 30 000 conteneurs du Relais ou d’EcoTextile qui collectent la majorité des textiles en France. Vous trouverez leurs emplacements sur le site d’EcoTLC.

Collecteurs Le Relais

- les antennes d’associations ou d’organisations caritatives comme Emmaüs, la Croix Rouge, le Secours Populaire ou Catholique…

- les collectes ponctuelles organisées par des magasins et chaines de distribution textiles,

- les points de collectes spécifiques comme notre atelier qui ne collectent que les chaussettes.

Quel que soit le point de collecte que vous choisirez, 90% des textiles déposés seront réutilisés ou recyclés, soit dans de nouvelles filières soit dans la filière textile. Le rebus de tri, environ 10% est valorisé en combustible ou incinéré.

Voici les 7 principales utilisations des vêtements mis au recyclage 

Cela dépendra de leur état. Certains collecteurs vous demandent de déposer vos vêtements « propres et secs » car ils sont spécialisés dans le réemploi, d’autres les prennent quel que soit leur état. Par exemple, Chaussettes Orphelines collecte toutes les chaussettes, mêmes trouées. Mais quel que soit l’état, pensez aux personnes qui trient car c’est essentiellement fait manuellement !

1 – Le réemploi par les dons aux plus démunis

Les associations ou organisations caritatives collectent vos vêtements en bon état pour exclusivement les redistribuer aux personnes qui en ont besoin, en France ou à l’international. Les surplus sont parfois revendus lors de braderies solidaires.

Braderie Croix rouge

2 - Le réemploi dans des ressourceries et boutiques solidaires

Lorsque vous donnez aux collecteurs en containers, les vêtements sont triés et ceux qui sont de belle qualité et comme neufs seront mis en vente dans les magasins solidaires d’Emmaüs notamment ou dans leur réseau labellisé Ding Fring qui recyclent comme ceci environ 5% des textiles collectés.
Pour les fans de vintage, c’est le lieu de shopping idéal.

Boutique Emmaus

3 – Le réemploi par l’upcycling ou « surcyclage »

Certaines pièces sont upcyclées par des stylistes de mode fan du recyclage. Par exemple, une chemise pour homme deviendra un joli chemisier pour femme entre les mains des Récupérables, de l’équipe de Supermarché ou encore des Résilientes, marques éco-responsables qui collectent auprès de ressourceries ou de partenaires comme Le Relais et Emmaüs. Les créations sont réalisées en série très limitée, vous aurez ainsi des pièces uniques.

Chemise Supermarché

4 – Le réemploi des vieux vêtements par l’export dans les pays en voie de développement

50% des vêtements collectés et triés sont réemployés à l’étranger. La majorité des collecteurs ont des démarches de revente au kilogramme dans des pays partenaires. Par exemple, le Relais s’est implanté dans 3 pays d’Afrique (Burkina Faso, Sénégal, Madagascar) et a créé plus de 350 emplois directs et 10 fois plus d’emplois indirects.

L’export massif des vêtements issus du second tri a fait cependant réagir les dirigeants des pays de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est d’Afrique centrale (Rwanda, Kenya, Ouganda, Tanzanie, Burundi, Soudan du Sud) qui envisagent d’interdire l’entrée de textiles déjà portés. En effet, l’importation d’habits déjà portés « menace notre industrie textile » et, surtout, « compromet la dignité de nos peuples ».

Marché de la fripe en Afrique

5 - La valorisation des vêtements usés en chiffons d’essuyage

Le chiffon d’essuyage est produit à partir de textiles en fin de vie qui sont triés selon la matière (absorbante) et coupés au format.

Cette valorisation se stabilise entre 8 et 10% de part de marché. Cette activité nécessite beaucoup de main d’œuvre peu qualifiée et est potentiellement source d’importantes créations d’emploi. Mais aujourd’hui le marché de l’essuyage est en stagnation et fortement concurrencé par les produits d’import à plus bas prix.

6 - Le recyclage par l’effilochage des tissus pour d’autres filières

La valorisation en matières à effilocher concerne environ 20 % des textiles collectés.

Les premiers débouchés ont été sous forme de feutres pour l’automobile, la matelasserie (feutres pour protéger les meubles lors de déménagements) ou le BTP (isolants thermiques ou phoniques).  

Feutres

L’effilochage peut aussi donner de la matière première aux papeteries. Enfin des techniques innovantes ont permis de développer un procédé de flocage de meubles qui permet de leur donner une seconde vie.

7 - le recyclage par l’effilochage pour la filière textile 

Ce recyclage en boucle fermée est en plein essor. C’est l’essence même de l’économie circulaire. Quoi de plus logique que de refaire du fil et donc des textiles avec nos vieux vêtements ?

Quelques filatures françaises ont gardé ou développent à nouveau ce savoir-faire ancestral de la filière textile. Si au siècle précédent, cette forme de recyclage était considérée comme moins noble (on parlait de régénération de fil pour ne pas dire valorisation des déchets !), aujourd’hui l’économie circulaire est la condition de durabilité de l’industrie textile.

Bobines de fils recyclés

Chez Chaussettes Orphelines, nous collectons les chaussettes car seulement 10% des petites pièces textiles sont confiées au recyclage. Notre ambition est d’augmenter significativement cette proportion de chaussettes recyclées.

A cette fin, nous avons développé notre propre circuit de collecte, tri et recyclage, entièrement réalisé avec des partenaires français, filateurs, bonnetiers et tricoteurs de chaussettes.

Vous aussi vous pouvez participer à l'effort de recyclage de Chaussettes Orphelines :

 - Soit en nous envoyant ou en nous apportant vos chaussettes usagées, (à notre atelier-Boutique, au 2 rue des Gardes, 75018 Paris) pour que nous puissions faire du fil recyclé avec lequel nos couturières vont donner vie à de nouveaux accessoires, des chaussettes bien sûr, mais aussi des robes, des pulls et toute une collection de vêtement conçue par notre créatrice de mode Marcia de Carvalho.

- Soit en achetant directement dans notre boutique en ligne des chaussettes, des gants, un bonnet, une écharpe, un porte-monnaie ou un porte-cartes pour participer à notre modèle d'économie circulaire.

 Chaussettes en fil recyclé chaussettes OrphelinesGants recyclés

Pour tout savoir sur le recyclage textile, et pour savoir où vont réellement tous vos vieux vêtements, téléchargez gratuitement cet e-book complet sur le sujet en cliquant sur le bouton ci-dessous :

téléchargez votre ebook gratuit

 

Partagez sur les réseaux sociaux :


Publications précédentes Publications récentes


4 commentaires


  • Bonjour !
    Merci pour vos initiatives de collecte ! Toutes les chaussettes sont les bienvenues : petite et grande collecte, peut-importe ! L’idée est de recycler !
    Vous pouvez passer à l’atelier du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h. Nous avons hâte de vous rencontrer !
    A bientôt ;-)

    Chaussettes Orphelines le

  • J’ai découvert dans une boutique de Bruxelles près de la Gran’place vos chaussettes orphelines.
    J’adore ! Je dois aller sur Paris prochainement je prépare ma collecte, est il possible de voir l’atelier ?? Bravo dans tous les cas…. Et vos chaussettes sont à croquer !

    HOHLER Sylvie le

  • Merci pour le détail du recyclage

    NATHALIE le

  • Avec une famille de 6 personnes, il y a toujours des tonnes de chaussettes orphelines à la maison. Je pourrais organiser une grande collecte entre mes amies, mais comme nous n’habitons pas à Paris il faudra attendre a qué l’une de nous s’y rende pour vous les remettre. Est-ce que ça vous semble utile?

    Lefèvre le

Laisser un commentaire

Sachez que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés